Lauburu et le Drapeau

POUR ARRETER LA MUSIQUE DU SITE ALLEZ AU BAS DE LA PAGE ET UN CLIC SUR ARRET (le petit carré noir)

 

 

 

 

 

Drapeau basque appelé
 
 

Le drapeau basque ( basque) a été conçu par les fondateurs du parti nationaliste basque, Luis et Sabino Arana ; il est considéré comme le symbole natioen nal du Pays basque (Euskal Herria).

L’ est également le drapeau du Parti nationaliste basque.

en 1936 et Le drapeau a été conçu en 1894 pour représenter la province de Biscaye et a été adopté comme drapeau du gouvernement d’Euzkadi est également généralement employé dans le Pays basque français.

 

L’Ikurrina est constitué d’une croix blanche et d’une croix oblique verte sur un fond rouge.

La croix blanche surmonte la croix verte qui elle-même surmonte le fond rouge. Le drapeau illustre la devise « Jaungoikoa eta Lege Zaharra », Dieu et l’antique loi, ou encore « Les Basques pour Euzkadi, et Euzkadi pour Dieu ».

 

Le fond rouge et les lignes verticales, horizontales et diagonales montrent une certaine similitude avec le drapeau du royaume de Navarre.

 

 

 

 

 

 

Drapeau de Saint Pierre et Miquelon

 

Sur le drapeau de Saint-Pierre-et-Miquelon, figure, en haut à gauche, le drapeau basque.

L’Arrano beltza (aigle noir) est un autre drapeau souvent montré par les basques de la gauche radicale révolutionnaire à côté de l’.

 

 

 

Arrano beltza actuel
 

L'Arrano beltza ("aigle noir" en basque) est un vieux symbole basque et navarrais qui montre un aigle noir sur un fond jaune. Il est la plupart du temps, mais pas exclusivement, utilisé par des radicaux basques comme un des symboles de l'Euskal Herria ou Pays basque avec l'Ikurriña (drapeau basque). Il correspond à un aigle royal basque ou Golden Eagle pour les anglophones ou un Águila Real pour les hispanophones qu'à un simple aigle noir sur un drapeau. On prend référence sur l'Aquila Chrysaetos Homeryi comme race d'aigle. C'est une race protégée car on en comptait qu'un millier en 1990 dans la péninsule ibérique. C'est un symbole fort tels que l'Ikurriña, le Lauburu et le Zazpiak Bat.

Peinture murale de Batasuna Guipuscoa, 2003

L'aigle noir était à l'origine le sceau du roi Sanche III de Navarre qui, en réunissant l'Aragon et la Castille, a eu

 sous sa couronne tous les territoires de culture et de langue basques, y compris des territoires

traditionnellement castillans. Son royaume allait de la Galice à la mer méditerranée. Selon l'interprétation

nationaliste basque, le règne de Sancho III constitue un précédent historique pour les aspirations de l'unification

des territoires bascophones sous tutelle d'un état indépendant. D'une perspective espagnole, elle est l'une des

premières tentatives à former une Espagne unifiée.

 

Ce symbole est employé la plupart du temps par l'Ezker Abertzalea (la gauche révolutionnaire), qui le considère comme étant

lutilisé, car il est considéré symboliquement plus véritable et originel. Pour les mêmes raisons, il y a plus souvent une utilisation

par la gauche révolutionnaire du terme traditionnel "Euskal Herria" que du néologisme "Euskadi", créé par Sabino Arana au

XIXe siècle (cependant, Euskadi commence à être associé de plus en pluse "symbole le plus ancien du territoire d'Euskal

Herria". Ainsi, à côté de l'ikurriña (le drapeau officiel dans la Communauté autonome basque), d'origine Araniste (Sabino

Arana), ce drapeau jaune avec l'aigle noir est plus souvent

 fréquemment avec la Communauté autonome basque).

Un autre Arrano Beltza

 

Quelques organismes pro-espagnols basques au Pays basque et en Navarre emploient l'Arrano beltza sous un

point de vue opposé car c'est un symbole de l'unité espagnole. Selon eux, ils allèguent que Sancho III qui

 apparaît dans beaucoup de documents historiques, sous le nom de "Rex Hispanorum Regum", est le "roi des rois

d'Hispanie" (ou des Espagnols). De leur point de vue, cela démontre que le royaume de Navarre a perçu

l'Espagne comme unité territoriale et historique, en dépit de sa division politique. Sancho III a également fait de

la Castille un royaume en laissant le soin à son fils Fernando d'utiliser, et par les rois et reines jusqu'à Isabelle la

catholique, l'Arrano beltza.

 

 

 

 

 

 

 

 

La Croix Basque est un symbole solaire de la plus haute antiquite et universellement repandu. D'essence

authentiquement Basque, la croix en helice tournant vers la droite, dans le sens apparent du mouvement des

etoiles est appelee LAUBURU, " quatre tetes ".

Au Pays Basque, sa plus ancienne representation date de 1690 sur une croix du cimetiere de Bidarray. Cet

ornement etait autrefois rencontre dans les régions montagneuses d'elevage, sculpte sur les steles ou sur les

linteaux surmontant la porte d'entrée des maisons basques. On la rencontrait egalement sur les coffres, les

armoires et autres meubles.

De nos jours, la Croix Basque se montre dans presque toutes les branches de l'art decoratif basque avec une

frequence remarquable.

 

 

 

 

Commentaires (1)

1. COMBE 06/06/2009

pourquoi sur un sîte basque mettre de la musique en anglais

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

1237822791-u334l6hg.gif



Les Trésors de Catherine

Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com 

  Chez-youkette.com Chez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com

Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com 

  

 

 

Les Trésors de Catherine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×