Moyen duc - Chouette effraie

Pour arrêter la musique du site : allez au bas de la page un clic sur le petit carré noir

 

 

L'effraie des clochers (Tyto alba) est improprement appelée chouette effraie (la CINFO réservant le nom de chouette à certaines espèces de strigidés). Un de ses noms populaires est la « dame blanche ».

Sa répartition est ubiquiste, elle habite tous les continents, sauf l'Antarctique et certaines îles. C'est l'espèce de strigiformes la plus répandue au monde (Konig, 1999). L'effraie des clochers est la seule espèce la famille des tytonidés, vivant en Europe, notamment en France.

Animal nocturne, elle niche le jour dans les greniers, les granges, les hangars, les clochers (d'où son nom) et sort la nuit pour chasser.

Aspect

  • Longueur : 34-39 cm
  • Envergure : 85-93 cm
  • Poids : environ 415 g

Sa tête est grosse avec un disque facial blanchâtre, en forme de cœur (caractéristique des tytonidés). Ses pattes sont longues couvertes de plumes blanches et munies de doigts puissants aux serres bien développées. Ses ailes sont longues et plutôt étroites.

Son dos brun orangé et gris est parsemé de petites taches blanches ; le poitrail est blanc parsemé de taches brunes (d'où son surnom de «dame blanche»).

 

Voix

Son cri est un «khrû» ou «khraikh» rauque, strident et répétitif qu'on compare souvent au ronflement d'un dormeur. Il y a aussi un deuxième cri, plus long qui fait un "chhhhhh" très impressionnant. Elle chuinte.

 

Plumage

Bordée d'une frange souple et couverte d'un moelleux duvet, la plume de l'effraie absorbe très bien les frottements de l'air et réduit les turbulences. Le silence de son vol permet à la chasseresse de surprendre ses proies avant qu'elles ne s'enfuient ou se cachent.

Dormant le jour, elle est protégée par son plumage « camouflé ».

 

Alimentation

     
 
Effraie tenant un rongeur dans son bec

Elle chasse la nuit dans des étendues cultivées ou des prairies afin d'y capturer des musaraignes et des petits rongeurs (campagnols, mulots, souris). Plus rarement des belettes ou des lapins, ainsi que des petits oiseaux ,des chauves-souris ou des amphibiens .

La forme de ses yeux permet de concentrer un maximum de lumière sur la rétine. (Ainsi, la chouette effraie à besoin de cinquante fois moins d'éclairage que l'homme pour voir distinctement). Mais c'est surtout à l'ouie qu'elle détecte ses proies.

Les pelotes de réjection mesurent environ 45 mm sur 26 mm. Elles sont caractéristées par leur aspect noir, brillant et lisse quand elles sont fraîches.

 

Nidification et élevage des jeunes

En général, la femelle pond de 4 à 7 œufs qui mesurent de 35 à 43 mm par 30 à 33 mm. Lorsque la nourriture est très abondante, elle peut en pondre jusqu'à 15, et une deuxième nichée peut se produire au cours de la même saison (et jusqu'à trois dans de rares cas ; Johnsgard, 1988 et Konig, 1999).

Les œufs sont pondus à même le sol et la femelle les couve de 30 à 32 jours pendant que le mâle chasse pour la nourrir. Les éclosions étant étalées sur une à deux semaines, la taille et le plumage des petits varient énormément. Les jeunes quittent le nid après 55 jours environ parfois même davantage ; ils sont nourris par les deux parents. Chaque nuit, les deux parents tuent et transportent une quarantaine de petits mammifères et parfois de petits oiseaux pour se nourrir, eux et leurs petits.

 

Habitat

Après la saison de nidification, la majorité des jeunes se dispersent à moins de 20 km de leur lieu de naissance. Une fois que les jeunes effraies des clochers ont trouvé un site propice pour nicher, elles pourront y passer le reste de leur vie si la nourriture s'y trouve en quantité suffisante (Johnsgard, 1988, Konig, 1999 et Maslow, 1983).

L'effraie est une habitante des grands milieux ouverts. Elle peut utiliser des bâtiments comme des vieilles granges et des clochers d'église pour y élever sa famille, mais elle chasse au-dessus des vastes champs avoisinants.

Comme son nom l'indique, elle habite les clochers, mais aussi les combles des grands édifices, les greniers des fermes, les granges et les pigeonniers.

 

Identification :


Hibou de taille moyenne, le hibou moyen-duc a le plumage brun et chamois, densément tacheté et rayé sur l'ensemble de son corps. Les parties supérieures sont tachetées de noir, chamois, brun et blanc. Les parties inférieures sont davantage gris blanchâtre ou chamois, avec des stries et des rayures verticales brunes.
Les
ailes sont arrondies et la queue est longue. Les ailes sont longues et se croisent dans le dos quand l'oiseau est posé.
La tête est grande et ronde, mais on peut voir deux longues touffes auriculaires noirâtres, invisibles en vol. Elles sont situées près du milieu de la tête.
Le hibou moyen-duc a un disque facial très net brun-fauve, bordé de noir et de gris. Les
sourcils et les lores sont blancs. Le bec est noir. Les yeux sont orange ou jaune. Les pattes et les doigts sont emplumés.
La femelle est plus foncée, et plus grande que le mâle.
Le
juvénile ressemble à l'adulte, mais avec des plumes plus duveteuses et flottantes.

Chant : Le Hibou moyen-duc bouboule, bubule, hue, ulule, hulule, miaule, tutube. Le hibou moyen-duc est plutôt silencieux en dehors de la période nuptiale, et pendant cette période, ils ont une grande diversité de sons pour communiquer entre eux.
Le cri le plus commun est un hululement doux et musical, mais qui porte loin. On peut aussi entendre des hululements tremblotants.
Quand il est excité, il pousse des cris perçants et déchirants, ou émet des sifflements.

Habitat : Le hibou moyen-duc vit dans les zones boisées, les
taillis, les bosquets et les bouquets d'arbres, les petites plantations dans les campagnes ouvertes.
En dehors de la saison de reproduction, il vit dans les marécages, les dunes côtières, les steppes et le semi-désert.
Les populations du nord de l'habitat migrent vers le sud en hiver, alors que les autres sont sédentaires.

Comportements : Le hibou moyen-duc et chasse principalement la nuit, excepté en
migration. Il chasse la nuit dans les champs et les marais ouverts. Il capture sa proie en utilisant son excellente vue et son ouïe. La plupart des proies sont capturées sur le sol, ou dans la végétation. Après avoir capturé une proie, le hibou moyen-duc la tue en tapant l'arrière de la tête, et ensuite, il l'avale entière. Il régurgite des pelotes environ trois à quatre heures après s'être nourri.
Les deux parents défendent le nid contre les prédateurs. Ils volent en cercle autour du nid et claquent du
bec vers l'intrus. Ils peuvent aussi foncer sur lui en plongeant d'une certaine hauteur, et en lançant leur cri d'alarme. Ils savent aussi feindre d'être blessés pour leurrer le prédateur et l'éloigner du nid.
Le hibou moyen-duc est monogame et les couples se forment en hiver. Le mâle utilise des
chants et des parades aériennes pour attirer la femelle, effectuant des vols en zigzag à travers les arbres dans son aire de reproduction. Les parades commencent à la fin de l'hiver.

Vol : Le hibou moyen-duc peut voler dans des zones à végétation dense. Son vol est fait de lents battements d'
ailes alternant avec de longs glissés.

Nidification : Le hibou moyen-duc niche dans des zones boisées, caché dans une végétation dense. Il utilise habituellement un nid abandonné, fait avec des
brindilles par une autre espèce.
La femelle dépose 4 à 5 oeufs blancs, lisses et brillants. L'incubation dure environ 25 à 30 jours, assurée par la femelle. Elle reste au nid toute la journée, mais elle sort brièvement la nuit.
Les poussins sont semi-
nidifuges, et sont couvés par la femelle pendant deux semaines. Les jeunes quittent le nid au bout de trois semaines. Au bout de 35 jours, ils commencent à effectuer des vols courts. Ils deviennent indépendants au bout de dix à onze semaines.
Le mâle apporte de la nourriture à la femelle et aux jeunes pendant l'incubation et la période au nid.

Régime : Le hibou moyen-duc se nourrit de petits mammifères tels que les campagnols, les lapereaux, les jeunes rats. Il peut aussi attraper de petits oiseaux, des petits serpents et des
insectes.

Protection / Menaces : Les populations de hiboux moyen-ducs apparaissent largement stables, avec quelques déclins locaux dus à la famine ou la prédation, et à la perte de l'habitat. Les adultes peuvent aussi être tués par collision avec des véhicules.  

 

Commentaires (3)

1. college papers (site web) 06/02/2012

de magnifiques photos et tourné intelligent.

2. Antoine 06/07/2010

Un site très personnel, presque trop intimiste et intimidant ... mais j'adore son ambiance, votre verrine et l'article sur la chouette effraie qui m'a permis de vous découvrir.
Magique ! Superbe !

3. anonyme 17/01/2010

Magnifique

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

1237822791-u334l6hg.gif



Les Trésors de Catherine

Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com 

  Chez-youkette.com Chez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com

Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com 

  

 

 

Les Trésors de Catherine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×