La Terre est bleue

Eluard a toujours eu le génie des titres et celui du recueil "L'amour la poésie", sans virgule retiendra notre attention. La terre est bleue comme une orange est le premier vers du 7ème poème du premier chapitre "Premièrement" composant le recueil "L'amour la poésie" dont le titre lui fut inspiré par sa fille de 10 ans. "L'amour la poésie" fut publié en 1929 et fait suite au premier recueil "Capitale de la Douleur". On sait que le couple Eluard-Gala connaît quelques tensions, qu'elle a déjà à cette époque l'intention de quitter Eluard pour un jeune peintre aux fringantes moustaches Salvador Dali. Les premiers poèmes de "premièrement" dont le septième, "la terre est bleue" nous rappellent ce que furent les amours d'Eluard et de sa muse Gala dans les premières années, un temps ou l'amour était poésie. "L'amour la poésie" contient les plus beaux poèmes d'Eluard.
1-L'image d'une terre céleste
Si déroutante à la première lecture, l'image éluardienne a toujours sa raison d'être, sa logique interne. "La terre est bleue comme une orange" est une métaphore qui dans une première lecture peut apparaître absurde mais qui finit par imposer sa légitimité et ne cesse plus à qui la médite de livrer ses richesses. La terre et l'orange ont toutes deux cette plénitude sphérique sans laquelle il n'y a pas de bonheur. La couleur bleue est porteuse de félicité car elle se rattache à l'azur du ciel, à l'air, à l'idéal. Autrement dit ce premier vers peut s'écrire "la terre est céleste". En outre cette terre est comme un fruit, pas n'importe lequel, une orange, le fruit que l'on offrait à Noël, riche, plein de vie. Notre planète, aux trois quarts recouverte d'eau nous apparaîtbleue mais cependant illuminée du rayonnement orange du soleil. En quelques mots Eluard nous donne l'image d'une terre céleste comme un beau fruit de fête, elle en a la rondeur, le pulpeux, le parfum. La métaphore n'est donc pas aussi absurde qu'il y parait, elle est légitime, explicable, toute en nuance, en connotations comme souvent chaque métaphore en poésie.
2-La femme autre métaphore de la terre
Lorsque "l'amour agile se leva", qui débute le chapitre "premièrement" la terre devint alors "bleue comme une orange", c'était la félicité. La métaphore est clairement explicite dans le poème 23 dans laquelle Eluard décrit Gala comme "Une étoile nommée azur/Et dont la forme est terrestre". La métaphore était déjà annoncée dans "le miroir d'un moment" de "Capitale de la douleur" avec ce vers : "Ta chevelure d'oranges dans le vide du monde" rappelant la chevelure blonde, dorée, de Gala. C'est également dans ce poème que se trouve "Le temps se sert de mots comme l'amour". La métaphore est confirmée dans les derniers vers du poème "Tu as toutes les joies solaires/Tout le soleil sur la terre" et ses chemins sont ceux de la beauté comme les chemins sur terre peuvent être beaux . La terre est bleue comme une orange prend alors tout son sens, Le visage rond de Gala avec sa chevelure d'orange, ses yeux bleus peut être comparé à la terre. Gala miroir de l'univers, dans l'oeuvre d'Eluard aucune métaphore n'est plus insistante que celle là. Dans ce sens les mots ne mentent pas.
3-Un amour folie
La passion est désormais devenue douloureuse par le désamour de l'être aimé. Les poèmes de "Premièrement" s'enchaînent, mêlant les mots tendres de l'amour fait de baisers, de caresses. Les poèmes se déroulent en respectant la chronologie des débuts encore hésitants jusqu'à la séparation qui fait mal. Eluard nous rappelle dans ce poème ce que fut l'âge d'or de sa passion avec Gala lorsque chacun s'avouait avec sincérité son amour. Pas besoin de romances, de chanson, d'artifices pour affirmer son amour mais une entente autour de baisers. L'amour est folie, oubli total de soi-même. Eluard est suspendu à cette bouche qui garde ses secrets comme elle délivre des sourires. Les vêtements sont de circonstance, on est indulgent sur leur légèreté, leur transparence faisant croire que l'on est presque nue.
4- Des souvenirs heureux
Dans le second quatrain Eluard énumère des images de bonheur. "Les guêpes fleurissent vert", le vert symbolise la jeunesse, les guêpes sont probablement une allusion à la mince taille de Gala, elles fleurissent, c'est à dire éclosent, arrivent à maturité sexuelle encore jeune. L'aube autour du cou représente les embrassades au coucher des deux amants à une heure plutôt matinale, au lever du jour . On sait qu'Eluard qui était terrorisé comme tous les malades par la nuit et aimait les soirées nocturnes. Eluard ne se levait que très tard. Les fenêtres au pluriel sont des ouvertures qui laissent passer l'air qu'Eluard avait si peur de manquer. Gala avec son collier de fenêtres, c'est l'air dont il a besoin et que porte symboliquement cette femme qui lui donne ainsi vie.
Conclusion
La terre est bleue comme une orange
, ou comment une chevelure d'orange, des yeux bleus vont donner à un visage l'apparence de félicité de notre globe terrestre et devenir l'un des vers les plus célèbres de la littérature. Avec des mots simples, des métaphores, des phrases un peu décalées, symboliques, Eluard dit tout son amour à celle cependant qui a décidé de le quitter. Que son chant d'amour est beau.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

1237822791-u334l6hg.gif



Les Trésors de Catherine

Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com 

  Chez-youkette.com Chez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com

Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com 

  

 

 

Les Trésors de Catherine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site