Michel Rocard,

 

 

 En septembre 1958, Michel Rocard, ancien étudiant anticolonialiste devenu inspecteur des finances, arrivait en Algérie avec toute la promotion de l'École nationale d'administration (ENA). Cette mesure de « renfort  administratif », confirmée par le gouvernement du général de Gaulle revenu au pouvoir depuis juin 1958, devait  contribuer à la fin de la guerre en luttant contre le sous-développement. Il est informé par l'un de ses meilleurs  amis, anciens dirigeant socialiste étudiant lui aussi, devenu officier des Sections administratives spécialisées, de  l'existence d'une vaste opération de déplacement de population de populations rurales menée par l'armée  française qui, s'inspirant des principes de la guerre révolutionnaire apprise en Indochine, voulait couper le FLN  de ses bases locales. Un million de personnes sont ainsi regroupées dans des camps transformés en véritables  mouroirs par suite de l'absence de ravitaillement organisé. Michel Rocard décide d'enquêter et de réaliser un  rapport qu'il masque sous la mission, elle officielle, d'inspecter lets transformations foncières dans les régions  d'Orléansville et de Tiaret et de Blida. Destiné aux plus hautes autorités de l'État, le général de Gaulle en  substance qui a été élu président de la République et auquel Michel Rocard accorde toute sa confiance, le  rapport est effectivement transmis. Mais, en avril 1959, une fuite volontaire en provenance du cabinet du  ministre de la Justice Edmond Miche(et rend public ce document. Il suscite immédiatement une très forte  émotion, en France comme dans le monde. C'est l'histoire de ce rapport, et de la mythologie qui s'est  développée autour de lui, qui sont retracées et analysées ici.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

1237822791-u334l6hg.gif



Les Trésors de Catherine

Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com 

  Chez-youkette.com Chez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com

Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com 

  

 

 

Les Trésors de Catherine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×