Gisèle Halimi

 

 

 La carrière de l'avocate Gisèle Halimi est un long combat contre l'injustice.

De l'Algérie à la cause des femmes, elle se raconte

 

 

Comme si elle avait encore un haut-le-cœur, elle répète: «L'injustice m'est physiquement intolérable.» Une sentence mi-grandiloquente, mi-exaltée, pleinement sincère, qu'elle jeta dans ses jeunes années de prétoire à la face d'un juge indifférent. «Avocate irrespectueuse», comme elle se définit en titre de son livre de souvenirs (Plon), Gisèle Halimi semble ignorer la peur. Celle du regard d'autrui comme celle des balles des sbires du général Aussaresses, qui l'avait condamnée à mort. Elle se moque bien de ce «respect des tribunaux, des autorités publiques et des règles de l'ordre», auquel elle aurait dû jurer obéissance si elle n'avait décidé, en son for intérieur, de s'y conformer «sous toutes réserves» - avant de faire réformer le serment en 1982. Son respect, c'est aux grandes causes dont l'Histoire a semé sa vie qu'elle l'a réservé: la défense des Algériens torturés pris dans la tornade des «événements», puis celle des femmes violées ou coupables d'avoir «fait passer» un enfant. Pour défendre un accusé, elle dit avoir besoin d'en percevoir le «noyau d'humanité»: «Si je ne l'éprouve pas, je n'ai pas assez de talent pour plaider.»

 

Le doute, parfois, affleure dans ces pages simples et vraies, lorsqu'elle raconte ce premier client auquel elle ne put éviter six mois de cachot pour le vol de 3 kilos de patates - «deux mois par kilo». Entre les lignes, la tendresse pour son père, l'incompréhension douloureuse d'une maman mal aimante, à laquelle elle consacra un livre en forme d'exorcisme, Fritna (Plon). Ses fils, aussi, auxquels son esprit de mère culpabilisée revenait sans cesse même aux heures les plus sombres des grands procès politiques.

 

Et puis, il y a Maria. Maria, dont l'histoire enfouie au fond de sa mémoire ne figurait pas dans les journaux intimes que Gisèle Halimi noircit jour après jour depuis l'enfance. Maria, dont la tragédie tient en quelques feuillets retrouvés par hasard. Une femme battue, victime de n'avoir plus voulu se laisser rosser. Son mari la tua d'un coup de revolver en plein tribunal le jour de leur séparation, sous les yeux de sa jeune avocate. Une blessure qui, pourtant, renforça la détermination de Gisèle Halimi. Elle cite René Char, son poète préféré: «Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égard ni patience.»

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

1237822791-u334l6hg.gif



Les Trésors de Catherine

Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com 

  Chez-youkette.com Chez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com

Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com


Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com  Chez-youkette.com   Chez-youkette.comChez-youkette.comChez-youkette.com 

  

 

 

Les Trésors de Catherine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×